LE CACTUS AGATHOIS ÉDITION WEB

COPYRIGHT © 2010 LE CACTUS AGATHOIS - TOUS DROITS RÉSERVÉS. PROPULSÉ PAR MIRABELLE.  

RECHERCHER UN ARTICLE DU CACTUS

Entre despotes, on se congratule !

 

5999,40 euros payés chaque année par les contribuables agathois pour que la mairie d’Agde achète et envoie à on ne sait qui 200 exemplaires d’une revue soporifique baptisée club des 500 ! Qu’a-t-on trouvé en septembre dernier dans cette revue grand chic ? Une glorification de d’Ettore et une autre de Georges Frêche, de vrais larrons en foire ! Après leur accord sur le centre nautique qui va ruiner la ville, encore une preuve que l’opposition «Frêchiste» à d’Ettore en Agde relève de la farce absolue !

 

Rififi anti d’Ettore

 

Pas terrible pour d’Ettore l’accueil qui lui a été fait fi n mai à la réunion de quartier Monaco / Mont-Saint-Loup. Il a eu beau mouliner ses éternelles annonces (centre nautique, réfection des quais du Cap, etc.), il est tombé sur un bec, à savoir des Agathois de bon sens, bien décidés à ne pas se laisser embobiner, qui lui ont rappelé l’état désastreux de la voirie, les gravats qui traînent depuis deux ans en face de chez eux, etc. Même scénario, début juin au Cap, où il s’est fait accrocher sur la sécurité, les agressions, le trafic de drogues, notamment rue des chaînes. A noter le silence de carpe de son adjoint conseiller général…

 

Le directeur d’Aqualand lâche le morceau

 

Il sait de quoi il parle, il a tenu pendant des années un des équipements les plus importants de la ville. Qu’a-t-il dit en substance dans le quotidien régional le plus lu ? Que D’Ettore n’a rien fait pour le développement touristique de la ville, qu’il s’en fiche éperdument, qu’il tire la ville par le bas. Pile ce qu’écrit le Cactus et pourtant nous ne nous sommes pas concertés !

 

Bus agathois : calamity D’Ettore !

 

Le 3 mai, une vieille dame part faire ses courses en milieu de journée à Bricomarché. Manquant le bus du retour, elle passe deux heures d’attente (dont une heure de retard du bus), à l’arrêt « Chimie », sans même un banc, donc assise par terre, jusqu’à ce que le garage Renault, juste à côté, la prenne en pitié et la ramène chez elle. Quand à la mairie, interrogée, elle a répondu qu’«ils » cassaient les bancs et donc qu’on en faisait pas ! Et les milliers de villes de France où les arrêts de bus ont toujours des bancs, elles font comment ?

75

Mirabel(le) et Tais Toi...numéro 7

Cactus Agathois numéro 7

Espace vert « confetti routier »

 

Au conseil municipal du 7 avril, le maire nous a présenté sur un magnifique diaporama (merci la com) le futur aménagement du boulevard Cassin… et au milieu, séparant les 2 voies de circulation, « un espace vert » Si, si, il l’a dit ! Déjà il avait baptisé le rond point de la Méditerranée « un

des espaces verts » du quartier des Cayrets… A tel point que les Agathois commencent à en avoir marre, de ses salades (vertes)….

 

Port à Sec du Cap : l’horreur urbanistique !

 

Une histoire dont le Cactus vous a déjà parlé. Un port à sec (garage de bateaux en plein air, genre grand rayonnage métallique en étages) édifié à Port Embonne sur un terrain municipal, occupé avant par un parking public gratuit. Lequel fut déclassé à la sauvette, pour permettre au fils d’un ancien adjoint au maire de faire de l’argent. Résultat, des places de parking gratuit en moins et un édifice gigantesque et hideux, juste devant des résidences dont les propriétaires vont voir la valeur de leur bien chuter ! Bien sûr, il fallait un port à sec (la demande existe), mais pas là ! Les résidents, eux, ils n’ont plus qu’à sécher leurs larmes…

Le port à sec...de clients